Une maraude citoyenne pour aider les migrants

C’est un acte spontané d’une poignée d’habitants et d’étudiants bayonnais. Chaque soir, ils se rendent à la gare routière, place des Basques à Bayonne, pour apporter du soutien aux migrants de passage.

Un appel aux dons a été lancé sur les réseaux sociaux. Lundi 15 octobre, une vingtaine de familles ont porté spontanément des sacs de vêtements, pour les distribuer aux migrants.
Un appel aux dons a été lancé sur les réseaux sociaux. Lundi 15 octobre, une vingtaine de familles ont porté spontanément des sacs de vêtements, pour les distribuer aux migrants. © Radio France – Andde Irosbehere

Bayonne, France

C’est une des conséquences du durcissement de la politique migratoire décidé en Grèce et en Italie. Depuis plusieurs semaines, de plus en plus de réfugiés transitent par l’Espagne pour rejoindre l’Europe. Le Pays basque devient ainsi une des étapes de leur parcours migratoire.

A Bayonne, tous les jours, plusieurs dizaines de migrants arrivent à la gare routière, place des Basques, pour chercher à se rapprocher des grands centres urbains.

Certains attendent un bus, parfois quelques heures, parfois quelques jours. Des familles, des mineurs, des jeunes hommes ou des jeunes femmes seules, parfois avec des nourrissons, qui n’ont d’autres choix que de dormir dehors.

Une situation qui a aussitôt indigné plusieurs habitants. Certains ont décidé de leur venir en aide, à mettant en place une maraude. Un repas chaud, des vêtements, et pour les plus fragiles d’entre eux même un hébergement… un vrai élan de solidarité est en place depuis deux semaines.

 

Un appel aux élus de la CAPB

Ce jeudi soir, à l’appel du collectif Etorkinekin-Solidarité Migrants, près de 200 personnes ont souhaité interpeller les élus sur le sujet. Elles se sont rassemblées devant la mairie de Bayonne, où se tenait un conseil municipal, pour réclamer la mise en place d’un dispositif d’accueil d’urgence, à l’approche de l’hiver.

Le collectif Etorkinekin Solidarité Migrants indique qu'il en va "de la dignité de toutes les personnes migrantes mais aussi de la nôtre" - Radio France

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *