Archives du mot-clé cultes

Joyeuses Pâques

 paques

Jésus est ressuscité !

Cette fête nous oblige à prendre position.

Pâques c’est un démenti final, absolu au silence et au néant. C’est l’affirmation qu’en dépit de leurs présences inévitables, souvent brutales, les différents obstacles comme la mort n’ont pas d’avenir, n’ont pas le dernier mot.

De façon la plus concentrée, la plus condensée, la plus ultime, Pâques c’est dire : face au chaos qui nous entoure, face à l’abîme du néant : il y a un lieu, un homme, un événement, qui se donne en alternative ultime et qui affirme la supériorité, la victoire de la vie sur la mort. C’est la raison pour laquelle c’est la fête la plus importante.

Elle change mon quotidien :

Soit, et cela à chaque instant de vie, nous décidons de témoigner de Pâques.

Soit, nous décidons de rester dans le vendredi Saint.

Et cela transforme nos vies, toutes nos vies, tous nos instants de vie.

Soit, nous laissons pressentir une autre dimension que celle du néant et de la fuite,

Soit, nous restons paralysés dans ce cycle infernal de l’horizon fermé.

Laissons-nous habiter par le message de Pâques, celui qui renverse la table, renverse les tombeaux, celui qui ouvre l’horizon, qui va jusqu’à chercher nos fardeaux et nos corps rigides.

Pâques rappelle la remontée du Christ de cet enfer. Il est vivant, il rend vivant ceux qui se laissent éclairer par la lueur de l’aube pascale.

Pâques c’est dire non au néant. Donner la parole à la création, donner de la place aux gestes de résistance à toutes les formes de morts, que ce soit des disputes les plus simples, aux conflits les plus complexes.

Pâques, c’est opter tous les jours de notre vie, même dans les tous petits gestes, aux gestes de vie et non aux gestes de découragement, de pessimisme, de mort.

 

Mots du Trésorier

 

  timing Cliquer Mot du trésorier  

<>Dimanche 10 janvier culte à 9h30 pour Biarritz et 11h pour Bayonne avec répétition chorale et KT +Eveil<>

L’Eglise locale accueille comme membres, à leur demande, ceux qui reconnaissent que » « Jésus-Christ est le Seigneur « . Elle les invite  » à participer à sa vie spirituelle, cultuelle et matérielle et, à travers elle, à la mission de l’Eglise Protestante Unie  de France.

JPEG - 19.3 ko
La loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 a mis fin en France (hors départements concordataires) au subventionnement des cultes par des fonds publics : depuis lors, ce sont les fidèles, par leurs libres dons, qui procurent à l’Église Réformée de quoi subvenir à ses besoins matériels. Les Eglises Réformées de Bayonne et de Biarritz sont deux « associations cultuelles » réunies, régies par la loi de 1905 qui leur impose que l’intégralité des ressources serve à « l’exercice public du culte réformé ». L’Eglise Réformée ne fait pas payer ses services, à l’image de l’Évangile reçu gratuitement de Jésus-Christ ;chacun est libre de donner ce qu’il veut ou peut tout au long de l’année ainsi qu’à l’occasion d’un culte d’obsèques, d’une bénédiction de mariage, ou d’un baptême. Chaque année, les comptes de l’Eglise sont contrôlés, et soumis à l’approbation de l’assemblée générale des membres de l’église, qui vote aussi le budget paroissial pour l’année suivante.

A quoi sert l’argent donné à l’Eglise ?

L’argent reçu est mis au service de la mission de l’église et de l’Evangile. Il est géré par les trésoriérs sous la responsabilité du conseil presbytéral.

Une partie des sommes reçues est utilisée pour faire face aux dépenses locales de fonctionnement de l’église (30% environ) = eau, éclairage, chauffage, entretien, assurances, taxes foncières, reproduction et envoi du bulletin, déplacements dans le secteur, bibles et carnets de chants, matériel pour les enfants, les jeunes…

L’autre partie est destinée aux dépenses régionales et nationales de l’Eglise Réformée de France qui assure principalement le traitement des pasteurs sur toute la France, leur retraite et leur formation. Ce système permet une solidarité entre les régions et les églises locales de toute la France.

Comment donner ?

Vous pouvez faire des dons anonymes ou des dons nominatifs. Les dons nominatifs font l’objet d’une déduction fiscale de 66 % sur votre impôt sur le revenu (si vous payez un impôt sur le revenu).

Les offrandes et dons nominatifs
Ils peuvent être effectués en espèces, par chèque ou par virement.
Un reçu fiscal vous est adressé vers le mois de mars de l’année suivante, qui prend en compte l’ensemble des dons nominatifs versés entre le 1ier janvier et le 31 décembre de l’année fiscale.
Vous recevrez deux reçus fiscaux si vos offrandes ont été encaissées pour partie sur les comptes de Biarritz et pour partie sur les comptes de Bayonne – Biarritz.
Les chèques sont à libeller à « Église protestante unie de Bayonne – Biarritz » que vous pouvez écrire en abrégé « EPU de Bayonne – Biarritz ».
Les chèques libellés à l’EPU de Bayonne ou l’EPU de Biarritz pourront être encaissés sans problèmes sur le compte de l’EPU de Bayonne – Biarritz ;
Comment faire parvenir son offrande ?
Vous pouvez toujours donner vos offrandes nominatives lors des collectes au culte, elles seront transmises au trésorier.
Dans le cas d’offrande nominative en espèces, il convient de les placer dans une enveloppe avec votre nom et votre adresse si vous voulez recevoir un reçu fiscal correspondant à votre don.
Vous pouvez aussi envoyer vos chèques au trésorier :
Pierre KNOSP 13 rue Paul Cézanne – 40220 TARNOS Tél : 05.59.64.56.65
Vous pouvez également faire des virements directement sur le compte de la paroisse, soit des virements occasionnels soit des virements automatiques à intervalles réguliers, à l’ordre suivant :
Église protestante unie de Bayonne – Biarritz
Compte à La Banque Postale – Centre financier de Bordeaux
Établissement     Guichet            N° de compte            Clé RIB
20041                       01001                 0101507C022                08
IBAN (Identifiant international de compte) FR09 2004 1010 0101 0150 7C02 208
BIC (Identifiant international de l’établissement) : PSSTFRPPBOR

Il convient de vous adresser à votre banque pour les modalités d’un virement régulier.
C’est vous-même qui choisissez la périodicité des versements réguliers : mensuels, bimestriel, trimestriel, etc. Vous pouvez à tout moment interrompre un virement régulier.

 

Dates des Cultes à retenir

biblea

Cultes  du Mois   Janvier

                                          Biarritz                                                    Bayonne

 

3 janvier                        9h30 (cene)                                                    11h

1o janvier                     9h30                                                                   11h

17 j anvier                     9h30                                                                   11h

24 janvier                      9h30                                                                    11h

31 janvier                                      10h30 culte unique BAYONNE

 

Revue Libre Sens: interview exclusive du Pasteur Houziaux

2014-10-26-120000-X1200Le Pasteur Alain Houziaux nous présente la revue « LIBRE du CPED à l’occasion du culte de la Réformation.

 

 

blogInterview exclusive

revue-libre-sensSi vous souhaitez connaître LibreSens, adressez-vous au CPED, qui vous enverra un numéro gratuit.
CPED-LibreSens, 47, rue de Clichy, 75009 Paris – fpf.cped@free.fr – tél : 01 42 80 06 25
ou consultez son blog
http://libresens.blogspot.com