L’Eglise vit de rencontres

Un élan pour une Église de témoins

L’Église vit de rencontres. C’est sa raison d’être, son chemin, son horizon. La première d’entre elles, c’est la rencontre avec Dieu. Il s’avance, lui, à la rencontre de chacune, de chacun. Il ne reste pas dans un ciel inatteignable mais il vient, sans condition, dans le quotidien de notre vie, là où nous sommes, là où nous en sommes. Jésus, le Christ, a rendu Dieu présent au milieu des hommes : inattendu, proche, libérateur, insaisissable, fidèle…

Il est en quelque sorte la rencontre personnifiée entre Dieu et l’humain, renouvelée chaque jour. L’Église naît de cette découverte, de cette bonne nouvelle, de cette rencontre-là. Elle en vit, elle la célèbre, elle veut en témoigner.

C’est pour élargir ce désir de rencontre, pour le porter plus loin, que l’Église protestante unie a été créée.

La tradition luthérienne et la tradition réformée, qui se sont parfois vivement opposées au cours de l’histoire, ont décidé de s’accueillir au sein d’une même Église. C’est comme une hospitalité nouvelle.

Cette hospitalité a été rendue possible grâce au mouvement œcuménique, cette marche vers l’unité qui depuis un siècle renouvelle les Églises. Elle est une impulsion pour une hospitalité plus large, un appel à la confiance en l’autre et en demain, un élan pour une Église de témoins.

Car être témoin de Jésus, le Christ, c’est cela : dans des rencontres quotidiennes, se découvrir frères et sœurs devant lui, grâce à lui, bien au-delà des appartenances, des limites et des frontières que nous imaginons. Et contribuer ainsi à rendre ce monde vivable et vraiment humain. C’est notre vocation et c’est notre volonté.

L’année 2017 sera une étape nouvelle et importante sur ce chemin. Cette année-là, on fêtera les 500 ans de la Réforme protestante. L’Église protestante unie de France veut saisir cette occasion, cet anniversaire. Pour se mobiliser pour l’Évangile. Pour exprimer, avec le concours de tous, sa manière de le comprendre et de le vivre aujourd’hui. Et pour le partager avec toutes celles, tous ceux qu’il lui sera donné de rencontrer.

 

Laurent SCHLUMBERGERpasteur,
président du Conseil national
de l’Église protestante unie de France