« Espérer contre toute espérance » – Edito de Oct-Nov 2014

Cet édito de Nathalie Paquereau est extrait de la feuille de paroisse à télécharger ici

« Espérant contre toute espérance, Abraham a cru… » Romains 4/18 »

Chers sœurs et frères en Christ,

Fins de mois difficiles, marasme économique, chômage à la hausse en permanence, cancers dans presque chaque famille, comment être dans l’espérance dans ce contexte difficile dans lequel nous évoluons ? On envierait presque Abraham, avec sa petite vie de bédouin, son petit troupeau, sa petite femme, et sa petite vie au grand air !!!

« Espérant contre toute espérance… ». Non, Abraham n’a pas eu un beau tapis rouge déroulé devant ses pieds. Entre un départ pour l’Egypte insécure, des mensonges à Pharaon dictés par la peur, faisant ainsi passer Sara pour sa sœur, une p romesse d’enfant qui se fait attendre, un ordre plus que douteux de sacrifier son fils Isaac, …et j ’en passe ! Abraham n’a pas eu une vie si facile que cela.

Espérer contre toute espérance… N’est-ce pas ce qu’il nous est aussi demandé de vivre ? n’est-ce pas cela, la foi ?

Non, nous ne sommes pas appelés à faire comme si tout était rose ; chacun de nous connaît des moments difficiles, parfois très lourds à porter. Espérer contre toute espérance, c’est alors pour nous deux pistes de vie : la première est de se rappeler pleinement, dans ces moments d’épreuve de la vie, que le Dieu de Jésus-Christ veut nous soutenir, nous porter, nous encourager. Etre présent, simplement.

La deuxième piste d’espérance est dans l’adoption d’une attitude intérieure positive ; oui, le quotidien est parfois lourd à porter ; oui, notre pays , notre monde vivent des crises ; mais ni les lamentations ni la nostalgie ne peuvent nous faire avancer. Avec Dieu, je crois en un monde plus fraternel, plus lumineux, plus solidaire. N’est-ce pas notre rôle, d’être veilleur, lumière du monde, de donner du goût en étant sel de la terre ? Dans nos vies, notre quotidien, notre relation aux autres, vraiment, espérons contre toute espérance !

 Nathalie PAQUEREAU, pasteure