Archives pour la catégorie Uncategorized

Echo de l’Assemblée Générale du 12 mars

Voici quelques nouvelles de l’AG qui s’est déroulé dimanche dernier avec la participation de 55 personnes présentes ou représentées.
Après le rapport moral et quelques questions et réponses, Le rapport financier a été présenté avec un déficit   de    7833 euros     et le budget prévisionnel 2017 a été voté en équilibre avec 72000 Euro en recettes et dépenses. Un gros effort est à faire ensemble pour relever ce défi peut-être avec les foyers qui participent actuellement à la vie matérielle de l’Eglise.

une nouvelle équipe « kermesse » doit être constituée se rapprocher vers Christne Loublié
L’assemblée a donné un accord de principe pour donner la signature des banques à Isabelle Bousquet .
Nous disons un grand merci à Pierre Knosp qui a fidèlement contribué en tant que  trésorier au travail du conseil.
Le bureau du CP a été reconduit.
Maintenant bonne route au conseil  et à notre Eglise sous la garde de notre Seigneur !

500 ans après la Réforme,

Jubilé de la Réforme 2017

jubile                                    luther-2
Protestants 2017 – Vivre la Fraternité

Une année pour fêter 500 ans de Réformes

Une année pour vivre la fraternité

La Fédération protestante de France propose le concept « protestants 2017 » : un rendez-vous d’une année entière, jalonné d’événements nationaux et régionaux, d’opérations de communication, de prises de parole publique, d’outils de soutien et de valorisation de l’action de ses membres en 2017.

Retrouvez toutes les informations sur    

Accueil

Echo du Synode Régional

SONY DSC

Notre pasteur, Nathalie Paquereau et Christine  avons représenté notre
Paroisse au synode régional qui s’est tenu à Mazamet ce dernier week end.
Parmi les nombreux sujets étudiés avec attention, deux sont à retenir ,
principalement.
Le premier concerne les finances : toutes les paroisses rencontrent les
mêmes difficultés pour honorer le paiement de leur cible. Elles doivent
presque toutes puiser dans leurs fonds de roulement , compromettant ainsi
leur fonctionnement futur.
Pourtant la Trésorière régionale a largement insisté sur la nécessité de cette
cible dont dépendent les postes pastoraux. Rappelant que leur nombre est
insuffisant dans notre région et que la tâche des pasteurs en fonction est
considérablement alourdie de ce fait.
Sa conclusion : « soyez inventifs » pour trouver de nouveaux financements.
Le second sujet était, lui, le Sujet N°1 de la réflexion au niveau national.
Rédiger une déclaration de foi commune à toute l’Église protestante unifiée
de France.
Lors de la fête de printemps nous avions discuté sur un premier projet. Là
nous avons discuté sur un second projet, issu de toutes vos remarques.
Nous avons abouti à un texte commun qui sera transmis au synode national
pour une harmonisation avec toutes les propositions régionales.
L’ambiance de ce synode était absolument géniale, fraternelle et
chaleureuse. Nous avons été pris en charge, logés et choyés par tous les
organisateurs. Un grand merci à eux tous.
Ce synode s’est conclu par un culte commun avec les paroissiens et tous les
synodaux……….qui nous a fortifié, re-dynamisé.
A nous tous de jouer !
LP

« Exilés : l’accueil d’abord Une nouvelle étape de mobilisation

EILES

Le Synode national réuni au mois de mai dernier à Nancy avait décidé « l’organisation d’une protestation / manifestation symbolique et publique » à propos de la situation des réfugiés.
La campagne « Exilés : l’accueil d’abord ! » fut la traduction concrète de cette décision.
Beaucoup d’Eglises locales s’y sont engagées, dès le mois de juillet. D’autres l’ont rejointe
après l’été, à l’occasion de cultes de rentrée ou de cultes de la cité par exemple. Un bon
nombre ont demandé si une proposition serait faite pour poursuivre.
Aujourd’hui, je voudrais vous inviter à examiner et accueillir favorablement la proposition
d’une nouvelle étape dans cette mobilisation, élaborée en commun à l’initiative de l’Action
des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT). L’idée directrice de cette nouvelle phase
est la suivante : au sein de collectifs constitués autour des groupes locaux de l’ACAT et avec
les paroisses, mener une action locale de prière, d’information et d’échange, et de plaidoyer auprès des élus locaux et des parlementaires, à propos de la situation des exilés.
Après s’être adressée à notre Eglise, l’ACAT noue en ce moment des contacts avec les Eglises catholique et orthodoxe, et avec divers mouvements concernés par ces préoccupations. De notre côté, nous partageons cette perspective avec la Fédération protestante de France, la Fédération de l’entraide protestante, l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine, La Cimade, etc.
Voici aussi un lien sur le site web de l’EPUdF qui prolonge ces informations.Lire la suite

 

Edito Réforme « La Moisson »

INFO RESSOURCES

DIEU-VOUS-PARLE
INFO RESSOURCES SEPTEMBRE 2016

Culte d’adieu à Michel Rocard

 

LIEN PROTESTANT ETE-2016dog reading a newspaper

dimanche 17 juillet culte à 9h30 Biarritz 11h Bayonne 10h30 Soorts

Selon sa volonté, un culte d’adieu a été célébré à l’Eglise protestante unie de l’Etoile ce jeudi 7 juillet à 10h. Ce culte a été présidé par le pasteur Laurent Schlumberger, président du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France.

LIRE LA SUITE

image

EILESEILESwww.accueillons-les-exiles.fr

Prier ensemble le notre père

Le Synode national prend acte avec reconnaissance du fait que les épiscopats francophones ont dûment interrogé le protestantisme français sur une modification dans la forme liturgique de la prière du Notre-Père.

Décision du Synode national, le 8 mai 2016

 Télécharger la décision notre_pere_decision

> Télécharger rapport_Notre-Pere

À        

A propos du Notre-Père

Vu les Actes du Synode national d’Avignon, 2014, pages 23 et 134 s.,
Le Synode national de l’Eglise protestante unie de France, réuni à Nancy les 5, 6, 7 et 8 mai 2016,

  • considère qu’il est impossible de décider d’une traduction univoque concernant certaines expressions de la prière du « Notre Père »,
  • se réjouit que depuis 50 ans les chrétiens de langue française utilisent les mêmes mots pour prier avec les paroles du « Notre-Père »,
  • prend acte avec reconnaissance du fait que les épiscopats francophones ont dûment interrogé le protestantisme français sur une modification dans la forme liturgique de la prière du Notre-Père,
  • recommande aux paroisses et Eglises locales d’utiliser pour la 6e demande, la version « ne nous laisse pas entrer en tentation » retenue pour les Eglises catholiques francophones,
  • invite les ministres et les conseils à rester attentifs à la réception de cette recommandation et donc aux usages effectivement constatés,
  • encourage l’ensemble de notre Eglise à approfondir sa compréhension du Notre-Père (études bibliques, prédications, ateliers d’écriture, échanges dans les groupes œcuméniques, formations des enfants et des jeunes, catéchèse pour adultes, etc.)

Echos de l’assemblée Générale du 13 mars

logo ag

>

Voici quelques nouvelles de l’AG qui s’est déroulée dimanche 13 Mars avec la participation d’une soixantaine de personnes présentes ou représentées.
Après le rapport moral et quelques questions et réponses, le rapport financier a été présenté et le budget 2016 a été voté . Un gros effort est à faire ensemble pour relever ce défi peut-être avec un plus que les 80 foyers qui participent actuellement à la vie matérielle de l’Eglise.
L’ensemble du conseil presbytéral a été renouvelé pour un mandat de 4 ans. Hormis les  conseillers qui se représentaient.Christine LOUBLIE et Colette DRULOT ont rejoint  l’équipe.

Nous disons un grand merci à Mégan KAKOU et Nadine Saint Leger  qui ont contribué pendant de longues années au travail du conseil.
Le bureau du CP a été renouvelé . Comme sécrétaire Christine LOUBLIE  à remplacé Nadine .
Maintenant bonne route au nouveau conseil et à notre Eglise sous la garde de notre Seigneur !


Profession Pasteur(e)

 

Pasteur Alain Houziaux
< Pasteur Alain Houziaux

Avec le sacerdoce universel, la Réforme a révolutionné la fonction des prêtres, devenus des pasteurs. Aujourd’hui, le ministère recouvre des réalités très différentes selon les Églises concernées.

En 1520, quand Martin Luther écrit son « Appel à la noblesse chrétienne de la nation allemande », il révolutionne la compréhension de la fonction de prêtre. « Pour Luther, la différence entre l’état ecclésiastique et l’état laïc est une pure invention de l’Église, explique l’historienne Marianne Carbonnier-Burkard. Quand l’épître de Pierre parle du “sacerdoce royal”, elle s’adresse à tous les baptisés. En cela, tous les chrétiens appartiennent à l’état ecclésiastique. » C’est la naissance du « sacerdoce universel » : il n’y a pas, pour les protestants, de sacrement de l’ordre qui mettrait à part des autres croyants les prêtres ordonnés.

Le ministère de la Parole

Ces derniers sont des laïcs comme les autres, dont la tâche spécifique au sein de la société est d’annoncer l’Évangile, comme d’autres sont boulangers ou bûcherons. Ainsi, ils peuvent se marier et avoir des enfants. Luther les appelle indifféremment « prêtres » ou « pasteurs », dans le sens de « bergers ». Guillaume Farel, premier Réformateur francophone, désigne des « prédicants » ou des « ministres », c’est-à-dire des serviteurs. « Leur tâche nouvelle, poursuit Marianne Carbonnier-Burkard, est l’annonce de la Parole, pas le sacrifice de la messe. » Assez vite, le vocable de « prêtre » est abandonné, trop proche du « sacrificateur » de l’Ancien Testament. Par contre, les études de théologie prennent toute leur importance : le pasteur est un laïc comme les autres, mais un laïc formé à ce qui devient un « métier ».Lire la suite