Archives pour la catégorie Feuilles mensuelle de la Paroisse

« Le Lien » journal de la paroisse

LIEN PROTESTANT été-2017

dog reading a newspaper

 

LIEN PROTESTANT juin-2017

LIEN PROTESTANT mai-2017

LIEN PROTESTANT avril-2017

LIEN PROTESTANT mars-2017

lien-protestant-dec-2016

lien-protestant-nov-2016-1

lien-protestant- journal de la paroisse oct-2016-1      

LE Lien Journal de la Paroisse sep 23016

LIEN PROTESTANT juin-2016

LIEN PROTESTANT mai-2016

LIEN PROTESTANT avril-2016

 LIEN PROTESTANT mars-2016 (1)

LIEN PROTESTANT février-2016

LIEN PROTESTANT janvier-2016

 

Feuilles de la paroisse « LE LIEN »

LIEN PROTESTANT février-2016croix-hugenotte

dog reading a newspaper

LIEN PROTESTANT janvier-2016

LIEN PROTESTANT oct-nov-2015

                         Lien-septembre-2015

                         lien juillet aout 2015v4

« Espérer contre toute espérance » – Edito de Oct-Nov 2014

Cet édito de Nathalie Paquereau est extrait de la feuille de paroisse à télécharger ici

« Espérant contre toute espérance, Abraham a cru… » Romains 4/18 »

Chers sœurs et frères en Christ,

Fins de mois difficiles, marasme économique, chômage à la hausse en permanence, cancers dans presque chaque famille, comment être dans l’espérance dans ce contexte difficile dans lequel nous évoluons ? On envierait presque Abraham, avec sa petite vie de bédouin, son petit troupeau, sa petite femme, et sa petite vie au grand air !!!

« Espérant contre toute espérance… ». Non, Abraham n’a pas eu un beau tapis rouge déroulé devant ses pieds. Entre un départ pour l’Egypte insécure, des mensonges à Pharaon dictés par la peur, faisant ainsi passer Sara pour sa sœur, une p romesse d’enfant qui se fait attendre, un ordre plus que douteux de sacrifier son fils Isaac, …et j ’en passe ! Abraham n’a pas eu une vie si facile que cela.

Espérer contre toute espérance… N’est-ce pas ce qu’il nous est aussi demandé de vivre ? n’est-ce pas cela, la foi ?

Non, nous ne sommes pas appelés à faire comme si tout était rose ; chacun de nous connaît des moments difficiles, parfois très lourds à porter. Espérer contre toute espérance, c’est alors pour nous deux pistes de vie : la première est de se rappeler pleinement, dans ces moments d’épreuve de la vie, que le Dieu de Jésus-Christ veut nous soutenir, nous porter, nous encourager. Etre présent, simplement.

La deuxième piste d’espérance est dans l’adoption d’une attitude intérieure positive ; oui, le quotidien est parfois lourd à porter ; oui, notre pays , notre monde vivent des crises ; mais ni les lamentations ni la nostalgie ne peuvent nous faire avancer. Avec Dieu, je crois en un monde plus fraternel, plus lumineux, plus solidaire. N’est-ce pas notre rôle, d’être veilleur, lumière du monde, de donner du goût en étant sel de la terre ? Dans nos vies, notre quotidien, notre relation aux autres, vraiment, espérons contre toute espérance !

 Nathalie PAQUEREAU, pasteure

Edito Septembre 2014

Pari de la Foi, parti de la vie…

André Gounelle écrit, dans son ouvrage « Après la mort de Dieu », cette phrase clé: « la foi est un pari… ».
La foi est un pari…Qui dit « pari » dit statistiquement risque de perdre! Mais perdre quoi? Si Dieu n’existe pas, ce sont nos espérances, notre vision du monde et notre rôle, notre paix pour ceux qui nous ont quittés qui s’évanouissent…

Mais dans un pari, il y a aussi tout à gagner…sinon, on ne parierait pas!! Si Dieu existe vraiment, si Jésus- Christ est bien son Fils, alors oui, j’ai gagné la vie, la vraie, en croyant que Dieu est maître de nos vies, terrestres et célestes, maître de cette terre malgré les apparences, et surtout Dieu aimant, pardonnant, relevant et donnant sens à toute vie…

quel « en-jeu »!!
Et pour cela, il nous faut renouveler la « mise » régulièrement! La confiance en Dieu, la foi, n’est pas une chose acquise une fois pour toutes, comme si nous étions tombés dedans quand nous étions petits. La foi doit être nourrie pour être cette flamme toujours allumée dans nos vies.
En ce temps de rentrée, notre « mise » est appelée à être renouvelée: A chacun d’entre nous de prendre le temps de la méditation, de la lecture et de la prière personnelles. A nous de prendre le pari de la foi en nous ressourçant, nous nourrissant au temple, en donnant du temps pour notre Eglise non pas comme à une association quelconque, mais pour le Dieu de Jésus-Christ lui-même!
A nous de renouveler la fraîcheur de notre foi comme pari sur la vie, et de réfléchir à nos engagements dans notre communauté, nous proposer pour telle ou telle activité où nous pouvons nous sentir appelé.
Pari de la foi, de l’engagement, du pardon, de la reconstruction, de la vie éternelle. Pari de Dieu existant. Et si on pariait…ensemble ?

Nathalie PAQUEREAU, pasteure