Archives pour la catégorie Cultes et prédications

Calendrier des cultes pour juin

23 juillet                            culte à 9h30  Biarritz et 11 h Bayonne                                        
30 JUILLET                       culte unique à Biarritz              à 10h00   

 

PAS DE CULTE A BAYONNE AU MOIS D’AOUT ;

CULTES COMMUNS A BIARRITZ A 10H00             Et CULTE A SAINT JEAN DE LUZ A 18H,                                                                                                               Chapelle de la Sainte Famille, quartier                                                                                                     Urdazuri, Avenue Pierre Larramendi (à                                                                                                       côté de Carrefour Market situé au N°15                                                                                                                          où l’on peut se garer).


CALENDRIER DES CULTES POUR AOUT


BIARRITZ                                                                                    ST JEAN DE LUZ
6 AOUT 10H00 avec Ste CENE                                                                                     18h
3 AOUT 10H00                                                                                                                   18h
20 AOUT 10H00                                                                                                                  18h
27 AOUT 10H00                                                                                                           18h avec Ste CENE

 

                              

Prédication du dimanche 15 janvier

Nous étions plutôt heureux, la semaine dernière, avec nos mages, leurs cadeaux… Mais nous voilà revenus à l’Evangile selon Jean et son message théologique bien plus que narratif.

Et on ne peut faire l’impasse des trois incontournables informations que Jean nous donne, les mettant dans la bouche de Jean le baptiseur, trois informations sur Jésus qui impactent notre relation avec lui et notre compréhension du salut :

  • Jésus en tant qu’agneau de Dieu
  • Jésus recevant la colombe de l’Esprit
  • Jésus en tant que fils de Dieu

Et une information qui me semble centrale pour nous : cette répétition par deux fois de «  et moi je ne le connaissais pas ».

Je vous propose de nous arrêter donc sur ces trois aspects de Jésus puis sur ce «  et moi je ne le connaissais pas ».

Tout d’abord, Jésus agneau de Dieu.

Bien des théologies s’affrontent autour de cette image.

On ne doit pas oublier que Jean est l’évangile le plus tardif (environ 92).

La majorité du peuple d’Israël attendait un Messie-roi : il régnerait à Jérusalem (ce qui supposait que les Romains ne seraient plus les maîtres), le pays serait libéré de la tutelle étrangère (l’occupation romaine), on connaîtrait enfin la sécurité, la paix, le bonheur. Alors un messie-agneau !

L’un des messages centraux est donc que le Messie qu’on attendait n’était pas du tout celui qui allait venir !
La notion d’agneau fait penser d’abord à l’agneau pascal : le rite de la Pâque chaque année, rappelait au peuple que Dieu l’avait libéré ; la nuit de la libération d’Egypte, Moïse avait fait pratiquer par le peuple le rite traditionnel, mais il avait insisté « désormais, chaque année, ce rite vous rappellera que Dieu est passé parmi vous pour vous libérer. Le sang de l’agneau signe votre libération ».
L’Agneau fait penser aussi au Serviteur de Dieu dont parle le deuxième livre d’Esaïe (53) : il était comparé à un agneau innocent qui portait les péchés de la multitude.

Lire la suite…..Jean 1 30

Prédication du dimanche 13 novembre

Prédication du jour avec la référence biblique: Luc 21/ 5-19

biblea

En entendant les résultats des élections présidentielles américaines, le choc a été
immense pour une partie non négligeable de la population mondiale.
Comment un homme tenant des propos sexistes, vulgaires, racistes et
protectionnistes a-t-il pu être élu par la population de la plus grande puissance
économique du monde ?
Depuis deux jours, le texte biblique pour ce jour me trottait dans la tête…Avec
ce parallèle, peut-être un peu facile – quoique- entre Trump et son accès à la
puissance nucléaire…et la fin des temps…
Oh….mais puisque Jésus nous dit que ce ne seront pas à ces signes que nous
verrons la fin des temps, alors, continuons tranquillement notre petite vie dans
ce monde qui, tout de même, ne tourne pas bien rond…
Ces paroles de Jésus veulent-elles vraiment dire cela ?
Vous savez, vous sentez bien que non.
Et justement, un mot, un seul mot me vient, qui résume toute ma pensée, non
seulement en lisant ce texte, mais encore en voyant l’état de notre monde :
RESISTER. Et en lisant Parole pour tous de ce jour, c’est aussi ce mot qui en est
le titre.
Et c’est cette notion que je vais développer ce matin avec vous ; ce mot que
Marie Durand (ou l’une de ses co-détenues) a gravé dans la pierre REGISTER,
en vieux français, ou RESISTER, restant ainsi enfermée 38 ans à cause de ses
convictions.
RESISTER.
Dans un premier temps, je développerai le message du Christ à ses disciples,
cette forme de résistance qu’il les exhorte à vivre pleinement ; puis dans un
second temps, j’aborderai en quoi nous sommes appelés, nous chrétiens, à être
des résistants.
Lire la suite  luc-21-5-19

Culte de la réformation

Culte  commun du 6 Novembre 2016

références du texte: 1 Jean 3 ( chapitre entier).

 

Texte de la prédication de notre pasteure 

Si Luther revenait dans notre église aujourd’hui, à votre avis, quelles thèses placarderait-il sur la porte de notre temple ?Et en étant encore plus ambitieux, si le Christ revenait aujourd’hui au sein de notre communauté, quel message nous apporterait-il ?

Voilà bien l’intérêt de cette « commémoration » ; de cette année qui s’ouvre à nous, l’année « Luther » : non pas se gargariser d’un passé protestant ; pas même se glorifier d’un réformateur ; ni même revendiquer son identité, sa culture protestante. Oh non…

L’intérêt de cette commémoration va être de « secouer le cocotier » de nos églises ; de fracasser nos images taillées, nos perceptions bien personnelles et enfermantes de Dieu, du Christ, et de rebooster notre foi qui doit avoir un véritable impact sur nos vies.

Le programme est annoncé. Rien de nouveau sous le soleil : c’est le contenu de l’Evangile. Exigeant. Et souvent, devant l’exigence, nous nous « arrangeons ». On pense qu’on peut contourner ; acheter ; se détourner ; choisir la facilité ; se fondre dans la masse. Pourtant, je crois que parce que nous avons reçu beaucoup, il nous est demandé beaucoup, comme à des ambassadeurs ; pas comme des petits enfants qui ne font que demander sans cesse en pensant droits et jamais devoirs…

Et voici donc la première épître de Jean, que Luther a commentée largement,sur laquelle nous ne prêchons que très rarement et qui me paraît composée de l’essentiel :

Le chapitre 1 exhorte les croyants à entrer en communion avec Dieu.
Le chapitre 2 souligne que les croyants connaissent Dieu par l’obéissance à sa volonté et leur recommande de ne pas aimer le monde comme on aime Dieu.
Le chapitre 3 appelle tous les hommes à devenir enfants de Dieu et à s’aimer les uns les autres.
Le chapitre 4 explique que Dieu est amour et demeure en ceux qui l’aiment.
Le chapitre 5 explique que les croyants naissent de Dieu par la foi au Christ.

Un contenu de vie qui, on pourrait le dire, développe les deux commandements d’amour : «  Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur de toute ton âme de toute ta pensée ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Je développerai donc ces 5 points.

Tout d’abord, la communion avec Dieu.

Bien oui, si on est là, c’est que c’est évident pour nous….est-ce si évident que ça d’entrer en communion, en union avec Dieu ?

Entrer en communion avec Dieu, c’est dépasser une « foi » intellectuelle, rationnelle ; c’est dépasser une forme de culture (religieuse, protestante) pour passer à une relation, vivante. C’est parler à Dieu ; c’est nourrir cette relation ; c’est quotidiennement se confier à Lui, pour nourrir le moteur de notre vie.

Voilà bien pour Jean le préalable : Sans cette communion avec Dieu, tu resteras sec, tu resteras noyé dans la masse de ceux qui vivent sans Dieu. Et donc dans le noir, l’obscurité. Pourquoi ? le chapitre 1e de l’épître le dit, comme son Évangile d’ailleurs : «  Dieu EST lumière ».

Le deuxième point abordé par Jean est l’obéissance à la volonté de Dieu et ce message : notre amour pour les choses du monde ne doit pas être comme l’amour que nous portons à Dieu.On peut se dire «  mince alors » : on est placé dans ce monde et il faudrait se transformer en ascète, en prieurs, en ermites ? faudrait-il transformer cette vie sur terre comme une sorte de purgatoire, sans plaisir ?Je pense plutôt que ce texte nous appelle à une introspection sur nos priorités : Est-ce que je vénère plus le Dieu de la consommation que le Dieu de Jésus-Christ ? Est-ce que je suis prêt, dans mon travail, à écraser les autres pour accéder à un poste supérieur ? Est-ce que je critique les autres plus que je ne les bénis ? Est-ce que ma petite personne est bien plus importante que tout le monde ? Est-ce que mes projets, mon entreprise passent avant ma famille ?

La volonté de Dieu ? dans Ta Bible tu la trouveras…enfin, si tu la lis, cette Bible pour laquelle Luther s’est battu pour qu’elle soit traduite en langue usuelle. La volonté de Dieu ? Tu aimeras ton Dieu ; tu aimeras ton prochain.Profite de la vie ; mais jamais au détriment de Dieu ; jamais au détriment de ton prochain et de l’amour que tu es appelé à porter, à partager.C’est cette exhortation que l’on retrouve dans le chapitre 3 : Dieu nous offre un nouveau statut et une nouvelle relation aux autres. Nous sommes appelés à devenir enfants de Dieu et à nous aimer les uns les autres.Je vous avais prévenu : évangile, ça décoiffe ; ça transforme ; ça secoue !Jean nous dit «  Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort ».Et pas la peine de s’acheter une bonne conscience : les indulgences n’existent plus ! Tu n’aimes pas ? Tu es un zombie, un mort-vivant. Tu es dans la critique permanente parce que les autres ne font pas comme toi tu dis ? Tu es un zombie.Parce que notre relation à Dieu doit sans cesse nous transformer, transformer notre regard, malgré ce que nous sommes ; malgré notre passé ; avec ce que nous sommes. Nous qui sommes aimés de Dieu avec ce que nous sommes qui parfois manque de clarté, comment osons-nous ne pas aimer l’autre ? ne pas lui pardonner ? le critiquer ou faire circuler des rumeurs ?La relation à Dieu doit nous encourager, nous tous, chacun, à travailler à aimer l’autre, les autres. Tous les autres.Il y a c’est vrai une terrible exigence dans ces paroles. Dieu est exigeant envers ses enfants de lumière. Et on retrouve cette exigence bien concrète dans ce chapitre 3: «  Petits enfants, n’aimons pas en parole ni avec la langue, mais en action et en vérité ».Si nous nous nourrissons de la parole de Dieu, si nous regonflons nos batteries avec lui, et que nous repartons dans notre petit monde plutôt confortable sans être en action auprès des autres, de tous ceux qui ont besoin de notre soutien…et bien on a rien compris à l’Evangile ; rien compris au message de jésus-Christ qui n’a créé aucune commission pour guérir, pour relever, pour se rendre impur en touchant les lépreux.

Luther n’aimait pas l’épitre de Jacques qu’il appelait «  épitre de paille », parce que Jacques y parle des œuvres alors que Luther voulait vraiment faire comprendre à ses contemporains que le salut est par grâce, par le moyen de la foi, et non par les œuvres…Mais j’aime Jacques qui écrit : «  Mes frères, à quoi bon dire qu’on a la foi, si l’on a pas les œuvres ? ».La foi et l’action peuvent-elles être séparées ??? la confiance , la relation à Dieu peut-elle demeurer stérile ? Dieu ne nous demande-t-il pas de relever nos frères et sœurs en humanité, d’être là, avec amour,  par amour, et non pas comme des êtres supérieurs faisant la charité quand nos commissions le veulent ?L’avant-dernier chapitre nous annonce « que Dieu est amour ». Vous rendez-vous compte du Dieu que nous avons ? Il est lumière ; Il est amour… Pouvons-nous, avec un tel Dieu, nous fondre juste dans la masse des indifférents, des agressifs, des égoïstes, des racistes, des excluant, des haineux, des égocentriques, des blesseurs ?Le Dieu de Jésus-Christ, lumière et amour, nous secoue ; veut nous bouleverser de cette lumière et de cet amour. Pour changer notre vie, notre quotidien ; nos pensées, nos cœurs ; pour nous libérer de nos esclavages afin de devenir nous même lumineux, et aimants. Seul, je crois que c’est impossible. Mais avec le Dieu de Jésus-Christ, TOUT est possible !N’est-ce pas pour nous un appel à la nouvelle naissance ??? comme le dit enfin le chapitre 5 : les croyants naissent de Dieu par la foi au Christ.La foi, la confiance au Christ. Et bien oui, si nous sommes là ce matin, c’est forcément qu’il y a au moins un petit quelque chose… Mais justement, le Dieu de Jésus-Christ nous appelle à être autre chose que des petits quelque chose.La foi en Jésus-Christ, c’est vraiment mettre notre totale confiance en Celui qui, fils de Dieu, est venu secouer les cocotiers des bien pensants, les normes bien établies, les attitudes encroûtées ; les traditions sclérosantes. Et il l’a tellement bien fait qu’il en a été crucifié. L’apôtre Paul a tellement secoué le cocotier qu’il a été assassiné ; Luther a tellement secoué le cocotier qu’il a été mis au ban de l’empire, excommunié…La foi en Jésus-Christ, très chers frères et sœurs, ce n’est pas une tradition, c’est une relation. Une relation avec celui qui a remué tant de choses ; une relation avec le crucifié, qui a porté tout ce que nous ne pouvions porter seul ; et surtout, une relation au ressuscité.

Et si nous ne croyons pas cela, alors, nous nous adressons à un tombeau ; à un mort. Et n’insistons pas ; nous sommes morts nous-mêmes.Jésus, Paul, Pierre, Luther, s’ils étaient là, taperaient ensemble dans nos fourmilières ;  dans nos traditions ; dans nos paroles sans amour ; dans nos fois nécrosées ; dans nos fièretés mal placées ; dans nos façons d’être « chrétiens insipides ». Ils nous diraient peut-être en chœur «  En quoi êtes-vous lumière du monde ? en quoi êtes-vous sel de la terre ? ».La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que le Dieu de Jésus-Christ nous appelle, sans cesse, sans se lasser, pour que nous mettions de côté notre « seule culture protestante » pour une relation véritable, nourrie, nourrissante avec Lui. Il nous appelle à revoir nos valeurs, nos tentations d’être comme tout le monde, sans que l’évangile ne change rien à nos vies, à nos relations, à notre pardon si dur à donner ; à notre amour si lent à venir.

Les 500 ans de Luther, ce n’est pas un mort que l’on déterre avec fièreté ; c’est le Vivant, Jésus-Christ, que nous sommes appelés à annoncer et à vivre en nous et avec tous nos contemporains.Vraiment, avis de forte tempête pour cette année Luther ! Mais éclairés et apaisés comme cette phrase du prieur du Monastère de l’Atlas, Christian de Chergé : Et le Verbe s’est fait FRÈRE « Dieu a tant aimé les hommes qu’Il leur a donné son Unique : et le Verbe s’est fait FRÈRE… frère de Pierre, de Judas et de l’un et l’autre en moi ! »

Amen

 

 

Culte de l’été

Nous vous rappelons que Dimanche 26 juin prochain, ce sera notre culte de fin d’année

Avec les éveils et écoles bibliques, les catéchumènes, nous nous donnons tous rendez-vous à Hossegor : premièrement  à la plage (la Plage Sud : 500 Bd de la Dune 40150 Soorts-Hossegor, plan ci dessous) à 9h45 précises (plus tard, ce sera trop tard !). Là, les enfants qui ont travaillé sur le thème de l’eau toute l’année vivront avec nous tous un moment avec des bateaux…Nous serons aussi invités au même geste qu’eux…(surprise !).

Puis Rendez-vous pour le culte de 10h30 (précises) à la chapelle de Soorts (rue du temple, plan ci dessous) pour le culte animé musicalement par des musiciens du conservatoire de Dax. Le thème du culte sera «  avance en eaux profondes » (Luc 5).

Nous partagerons ensuite ce que nous aurons apporté pour garnir le buffet.

           En après-midi, nous partagerons une question qui préoccupe le conseil presbytéral : Les cultes à Bayonne, et plus largement notre perception, nos souhaits et envies pour le présent et l’avenir.

Si vous souhaitez bénéficier d’un co-voiturage pour cette journée, ou proposer un co-voiturage, merci d’appeler en toute simplicité soit la présidente de l’entraide, Madeleine JOLLY (05 59 50 26 58) soit Pierre SOUBEYRAN (06 71 91 16 89)

Adresse de la Plage Sud : 500

Carte de la plage Sud d'Hossegor dans les Landes

Bd de la Dune 40150 Soorts-Hossegor

La plage Sud d’Hossegor se situe entre le port de Capbreton et le centre-ville d’Hossegor dans le lieu-dit du point d’Or. Cette grande plage de sable est bordée par une promenade piétonne avec plusieurs points d’accès par des escaliersEn venant de Capbreton, la plage se situe sur le boulevard des Dunes. Après la résidence du Point d’Or, on trouve des places de parking.

 

Dates des Cultes à retenir

biblea

Cultes  du Mois   Janvier

                                          Biarritz                                                    Bayonne

 

3 janvier                        9h30 (cene)                                                    11h

1o janvier                     9h30                                                                   11h

17 j anvier                     9h30                                                                   11h

24 janvier                      9h30                                                                    11h

31 janvier                                      10h30 culte unique BAYONNE

 

Pasteur du Dimanche

 

PASTEUR DU DIMANCHE

SITE DU PASTEUR DU DIMANCHE

Pasteur du dimanche…

L’objectif de «  » est de proposer une parole courte sur une actualité et un texte biblique qui invite à aller plus loin. Ces petites vidéos ont l’avantage de pouvoir être diffusées sur différents supports mobiles et sur les réseaux sociaux. Là, les paroles sont alors commentées et deviennent le lieu de contacts et de débats entre des personnes d’origines très différentes. Elles sont une invitation à la lecture et à une rencontre réelle avec nos communautés. Ce site est un outil supplémentaire et complémentaire des autres moyens de communication. Il permet d’être présent, visible et audible au service de l’Evangile.
N’hésitez pas à partager sur internet celles qui vous touchent.

 

Culte audio de Alain HOUZIAUX: Culte de la réformation du 25 oct 2014

Pasteur Alain HOUZIAUX
Pasteur Alain HOUZIAUX

À l’occasion du Culte de la Réformation du 25 octobre 2014 à Bayonne, le Pasteur Alain HOUZIAUX a partager avec nous ce message…
« Dieu est au delà de l’infini… »

 

Temple de Soorts Hossegor

Temple de Soorts
Rue du Temple
40150 Soorts Hossegor

Temple de Biarritz

23 rue Peyroloubib
64200 BIARRITZ