Archives pour la catégorie Déclarations publiques

Protestants en Fête,

C’est un temps fort de cette année Protestants 2017 ! Le grand rassemblement « Protestants en fête 2017 » se tiendra à Strasbourg du 27 au 29 octobre 2017.

Co-organisé par la Fédération protestante de France (FPF) et l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), l’un de ses membres, Protestants en fête se veut être une manifestation multidimensionnelle et intergénérationnelle, culturelle et interculturelle, sociale, festive et cultuelle.

Il s’agit de la troisième édition de cet événement qui a remporté un grand succès en 2009 à Strasbourg et en 2013 à Paris et une fréquentation importante réunissant plus de 30 000 personnes en 2013.

Au-delà des 250 000 protestants alsaciens mosellans et plus globalement des 1,3 millions de protestants en France, l’événement ambitionne une ouverture large à tout public notamment autour des trois thématiques phares : la fraternité, l’exil et l’environnement.

Une dynamique interreligieuse, œcuménique, transfrontalière et internationale est également enclenchée. Protestants en fête est un événement culturel d’envergure ouvert à tous.

Protestants en Fête

Cette déclaration de foi a pour vocation d’encourager et de soutenir le témoignage personnel et communautaire de membres de l’Eglise protestante unie de France. Elle est un outil pour aller à la rencontre des personnes en recherche de sens qui s’approchent de notre Eglise.

Le Conseil national invite les paroisses et les Eglises locales à se saisir de cette déclaration de foi pour ce dimanche de Pentecôte ou pour les cultes à venir.

Le Synode national de l’Eglise protestante unie de France réuni à Lille du 25 au 28 mai 2017 adopte la Déclaration de foi qui suit :

En Jésus de Nazareth, Dieu révèle son amour pour l’humanité et le monde.

L’Église protestante unie de France le proclame avec les autres Églises chrétiennes. Sur la lancée de la Réforme, elle annonce cette bonne nouvelle : Dieu accueille chaque être humain tel qu’il est, sans aucun mérite de sa part. Dans cet Evangile de grâce, au cœur de la Bible, se manifeste l’Esprit de Dieu. Il permet à l’Église d’être à l’écoute des textes bibliques et de se laisser conduire par eux au quotidien.

Dieu nous a créés, nous invitant à vivre en confiance avec lui. Nous trahissons pourtant cette confiance, et nous voilà confrontés à un monde marqué par le mal et le malheur. Mais une brèche s’est ouverte avec Jésus, reconnu comme le Christ annoncé par les prophètes : le règne de Dieu est déjà à l’œuvre parmi nous.

Nous croyons qu’en Jésus, le Christ crucifié et ressuscité, Dieu a pris sur lui le mal.

Père de bonté et de compassion, il habite notre fragilité et brise ainsi la puissance de la mort. Il fait toutes choses nouvelles !

Par son Fils Jésus, nous devenons ses enfants. Il nous relève sans cesse : de la peur à la confiance, de la résignation à la résistance, du désespoir à l’espérance.

L’Esprit saint nous rend libres et responsables par la promesse d’une vie plus forte que la mort. Il nous encourage à témoigner de l’amour de Dieu, en paroles et en actes.

Dieu se soucie de toutes ses créatures. Il nous appelle, avec d’autres artisans de justice et de paix, à entendre les détresses et à combattre les fléaux de toutes sortes : inquiétudes existentielles, ruptures sociales, haine de l’autre, discriminations, persécutions, violences, surexploitation de la planète, refus de toute limite.

Dans les dons qu’elle reçoit de Dieu, l’Eglise puise les ressources lui permettant de vivre et d’accomplir avec joie son service : proclamation de la Parole, célébration du baptême et de la cène, ainsi que prière, lecture de la Bible, vie communautaire et solidarité avec les plus fragiles.

L’Église protestante unie de France se comprend comme l’un des visages de l’Église universelle. Elle atteste que la vérité dont elle vit la dépasse toujours.

A celui qui est amour au-delà de tout ce que nous pouvons exprimer et imaginer, disons notre reconnaissance.

« Célébrez Dieu, car il est bon et sa fidélité dure pour toujours. »[1]

[1] Psaume 118,1

Emmanuelle Seyboldt, nouvelle présidente

Le Conseil a désigné son Bureau avec, pour la première fois à sa présidence, une femme, en la personne de la pasteure Emmanuelle Seyboldt.

Le Synode national de l’Eglise protestante unie de France qui se tient à Lille du 24 au 28 mai 2017 a élu son Conseil national ce vendredi 27 mai. Il est composé de 20 membres, pasteurs et laïcs (hommes et femmes).

Qui est Emmanuelle Seyboldt ?

Pasteure depuis 1994, Emmanuelle Seyboldt est élue présidente du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France, le 26 mai 2017.

Emmanuelle Carrière est née en 1970 à Lunel (34).

Son père, professeur de physique-chimie a transmis sa passion de la musique à ses quatre enfants dont les trois frères et sœurs d’Emmanuelle deviendront musiciens professionnels. Elle-même apprend le piano, la direction de chœur, le chant, et l’alto aussi pour le plaisir de l’orchestre.

C’est dans l’Eglise réformée de Saint-Etienne qu’elle grandit, catéchisme, groupe de jeunes, chorales. Elle accompagne à l’orgue les cultes. Elle y reçoit très jeune la conviction que l’Evangile est la raison d’être de son existence.Elle suit sa formation théologique à l’Institut protestant de théologie de 1989 à 1994, d’abord à Paris puis à Montpellier.

En 1994, elle est reconnue comme pasteure de l’Eglise réformée de France. Elle exerce son premier ministère dans la vallée de l’Eyrieux en Ardèche, puis à Châtellerault. Elle est également aumônier du Centre hospitalier universitaire de Poitiers.

En 2007, elle est chargée de mission du service national de catéchèse de l’Eglise réformée de France pendant 5 ans. Simultanément, elle est nommée rédactrice en chef du journal régional Echanges des Eglises réformées de la région Provence-Alpes-Corse-Côte d’Azur. Elle participera à la création de l’association de la Presse régionale protestante dont elle sera présidente de 2014 à 2016.

En 2013, elle est pasteure à Besançon, tout en assurant la présidence du conseil régional de la région Est de l’Eglise réformée de France, fonction qu’elle occupera jusqu’en 2014. A la création de région unie Est-Montbéliard de l’Eglise protestante unie de France, elle devient vice-présidente du conseil régional jusqu’en 2016

Elle est mère de quatre enfants et mariée en 2006 à Andreas Seyboldt, pasteur d’origine allemande, et lui-même père de trois enfants.

La musique compte toujours beaucoup dans sa vie, qu’elle soit écoutée ou pratiquée, de préférence avec d’autres. Mais la lecture est également importante, le plus souvent et de toutes sortes, des BD aux romans policiers !Une journée de vacances réussie, c’est une marche dans la forêt ou au bord de l’océan, suivie d’une tasse de thé et d’un bon roman en écoutant J.S. Bach.

Mais elle apprécie les plaisirs de la table, surtout préparés par son époux, et les sorties au cinéma avec les enfants.Très marquée par la lecture de Paul Tillich, théologien du dialogue avec la culture et la philosophie et du dialogue avec les religions non-chrétiennes. Elle trouve aujourd’hui son ressourcement auprès des théologiennes actuelles, notamment Lytta Basset et Marion Muller-Colard.

 

frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

 

 

 

Une année pour fêter 500 ans de Réformes

L’Eglise Protestante Unie de France à Bayonne-Biarritz Vous fait partager les 500 ans de la Réforme : un rendezvous d’une année entière, jalonné d’évènements  régionaux, d’opérations de communication, de prise de parole  publique, d’outils de soutien et de valorisation de l’action de ses membres en 2017. au travers d’expositions, de conférences, de débats et de moments de partage

Protestants 2017 est l’occasion de vivre pleinement les orientations stratégiques de la Fédération protestante de France : – être présent dans la société ; – renforcer le lien fédératif ; – dire toujours plus clairement ce qu’être chrétien signifie dans le monde d’aujourd’hui ; – porter avec d’autres un message de paix et de justice notamment autour de deux défis :  l’accueil inconditionnel des réfugiés, la défense du droit des migrants ;

Lire la suite…

 

Adresse du protestantisme à l’occasion des présidentielles

À l’approche des élections, des Églises et institutions protestantes publient des appels pour inciter les citoyens à se rendre aux urnes et voter selon leurs convictions.

Lire l’article de Réforme du 19 avril : Élection présidentielle : le protestantisme vote pour la fraternité

« Les protestants sont, avec beaucoup d’autres, des acteurs de la société française. Citoyens  engagés  et  responsables,  ils  veulent  faire   entendre  leur  voix,  leurs  convictions  et leurs questionnements dans l’espace public.»

« C’est pourquoi nous appelons nos concitoyens à refuser avec nous, « qu’ils croient au ciel ou qu’ils n’y croient pas », les crispations identitaires qui se manifestent aujourd’hui avec toujours plus d’intensité pour affirmer au contraire la liberté irréductible, la valeur irremplaçable et la singularité essentielle de tout homme et de toute femme, sur quoi repose notre République.»
Lire L’Adresse du protestantisme aux candidats à l’élection présidentielle (pdf)

Lire la Bible c’est sortir pour rencontrer Dieu

 

 

&ltDimanche 9 mars culte unique à 17 h à Bayonne

 

Pourquoi lire la Bible ? 

Après un moment d’hésitation, face à cette question, les réponses fusent : c’est un livre, la parole de Dieu. Un texte fondateur. Il raconte l’histoire de Jésus, c’est la racine de notre histoire.

Puis, arrivent des bémols : c’est un livre difficile, parfois on ne comprend pas grand-chose. mais qu’est-ce que cela vous apport ? C’est une habitude, un besoin. La lecture de la Bible me ressource, me permet de bien démarrer la journée.

 

Le premier contact se fait souvent dans la difficulté.

Mais de quoi ce texte parle-t-il ? C’est vraiment trop loin de mes préoccupations, je n’y comprends rien. Mais oui, l’histoire de la Brebis perdue, je l’ai entendue mille fois depuis l’Ecole biblique. On la met à toutes les sauces.
Trop loin, trop près… il y a un problème de distance. Et souvent, la lecture s’arrête là. Si on veut continuer, il y a un effort à faire : prendre de la distance par rapport à moi-même et par rapport au texte biblique; Sortir de mes préoccupations immédiates, de mon monde, pour aller à la rencontre du texte. Quitter tout ce que j’ai appris du texte afin de pouvoir le découvrir sous un jour nouveau; lire, c’est sortir. Aller à la rencontre. Quitter un monde pour en trouver un autre.

Lire la suite…

 

Cette édition 2017 d’un état des lieux sur les politiques migratoires est à la fois un cri d’alerte et un appel à des changements d’orientation. Malgré son titre, ce rapport ne prétend pas couvrir tous les champs qui relèvent des
politiques migratoires, mais cibler quelques-unes des tendances, lourdes de conséquences négatives, que nous avons observées au cours de la dernière décennie.
Actrice sur le terrain aux côtés des personnes étrangères depuis trois quarts de siècle, et témoin de l’impact réel des politiques migratoires,
La Cimade poursuit inlassablement son rôle de vigilance active sur le respect de la dignité et des droits fondamentaux des demandeurs d’asile, des réfugiés et des personnes migrantes. La critique de son regard reflète l’éthique exigeante qu’elle porte depuis ses origines. À partir de constats de situations réelles vécues par les personnes accompagnées par les équipes de La Cimade à travers la France, en métropole comme en outre-mer, cette publication vise non seulement à dénoncer les effets les plus graves des mesures et pratiques mises en œuvre,
mais aussi à questionner les logiques  expressives,

stigmatisant es ou discriminatoires qu’elles révèlent.

Le choix retenu pour la construction de cette édition 2017 est
donc de souligner et d’analyser quelques-unes de ces logiques implicites qui, malheureusement, caractérisent la façon dont sont traitées les personnes étrangères depuis de longues années : qu’il s’agisse de l’accès au territoire français ou européen, du droit d’asile, du droit au séjour, des pratiques d’en

Lire la suite La_Cimade_EDL2017_Synthese

Echo de l’Assemblée Générale du 12 mars

Voici quelques nouvelles de l’AG qui s’est déroulé dimanche dernier avec la participation de 55 personnes présentes ou représentées.
Après le rapport moral et quelques questions et réponses, Le rapport financier a été présenté avec un déficit   de    7833 euros     et le budget prévisionnel 2017 a été voté en équilibre avec 72000 Euro en recettes et dépenses. Un gros effort est à faire ensemble pour relever ce défi peut-être avec les foyers qui participent actuellement à la vie matérielle de l’Eglise.

une nouvelle équipe « kermesse » doit être constituée se rapprocher vers Christne Loublié
L’assemblée a donné un accord de principe pour donner la signature des banques à Isabelle Bousquet .
Nous disons un grand merci à Pierre Knosp qui a fidèlement contribué en tant que  trésorier au travail du conseil.
Le bureau du CP a été reconduit.
Maintenant bonne route au conseil  et à notre Eglise sous la garde de notre Seigneur !

Message d’ Alain Pelissier

Message au synode régional  Mazamet, 18 nov 2016

Alain Pélissier, président du CR.
Savez-vous que nous avons beaucoup de chance ? Nous faisons partie d’une minorité de nos concitoyens. Nous avons une bonne étoile.
Est-ce l’étoile du berger ? Je ne sais pas. Peut-être.
1. Un message porteur de sens pour chacun de nous
C’est une étoile qui éclaire.
Et finalement, il n’y a pas besoin d’une myriade d’étoiles, une seule suffit.
Nous en avons chacun une, nous allons l’accrocher tout en haut du sapin de Noël.
Cette place lui est réservée. Elle est unique, mais elle seule est nécessaire.
C’est elle qui coiffe l’arbre. C’est par elle que le sapin respire l’harmonie, la cohérence, le sens.
Cette étoile-là, j’imagine que vous l’avez tous dans l’un de vos cartons.Vous savez où elle est.
Elle ne ressemble pas aux fanfreluches dont les sapins sont aujourd’hui  affublés. Pauvres sapins,en ce début de XXI siècle, ils portent de tout.Tellement de tout qu’ils sont méconnaissables.
Les décorations du sapin d’aujourd’hui sont à l’image de notre monde : elles vont dans tous les sens, elles représentent tout et son contraire. Elles sont tantôt commerciales, tantôt dans le vent.
Elles sont de plus en plus nombreuses. Les branches en sont remplies. Trop courbées pour être honnête.
Je crois qu’elles cachent un grand vide.. Un immense vide. Le monde va vite, trop vite. Alors l’homme moderne court, il ne sait pas après quoi, mais une chose est sûre, il court.
De notre côté, nous avons de la chance. Notre sapin sera sans doute moins rempli de fanfreluches,mais il dégagera de la cohérence, de la beauté, du bien.
C’est un dépouillement salutaire, un dépouillement joyeux, un dépouillement bienfaisant.
En fait, nous avons de la chance parce que nous accrochons tout en haut cette étoile.
Nous accrochons tout en haut, cette parole de Dieu qui nous a accrochés.
Que voyez-vous lorsque vous la regardez ?
Pour ma part, elle me tient vivant. Joyeusement vivant.

Lire la suite….

 

500 ans après la Réforme,

Jubilé de la Réforme 2017

jubile                                    luther-2
Protestants 2017 – Vivre la Fraternité

Une année pour fêter 500 ans de Réformes

Une année pour vivre la fraternité

La Fédération protestante de France propose le concept « protestants 2017 » : un rendez-vous d’une année entière, jalonné d’événements nationaux et régionaux, d’opérations de communication, de prises de parole publique, d’outils de soutien et de valorisation de l’action de ses membres en 2017.

Retrouvez toutes les informations sur    

Accueil