Archives pour la catégorie Déclarations publiques

Echo de l’Assemblée Générale du 12 mars

Voici quelques nouvelles de l’AG qui s’est déroulé dimanche dernier avec la participation de 55 personnes présentes ou représentées.
Après le rapport moral et quelques questions et réponses, Le rapport financier a été présenté avec un déficit   de    7833 euros     et le budget prévisionnel 2017 a été voté en équilibre avec 72000 Euro en recettes et dépenses. Un gros effort est à faire ensemble pour relever ce défi peut-être avec les foyers qui participent actuellement à la vie matérielle de l’Eglise.

une nouvelle équipe « kermesse » doit être constituée se rapprocher vers Christne Loublié
L’assemblée a donné un accord de principe pour donner la signature des banques à Isabelle Bousquet .
Nous disons un grand merci à Pierre Knosp qui a fidèlement contribué en tant que  trésorier au travail du conseil.
Le bureau du CP a été reconduit.
Maintenant bonne route au conseil  et à notre Eglise sous la garde de notre Seigneur !

Assemblée Générale de notre Eglise

<logo agi

Dimanche 12 mars 2017 à 9h30 aura lieu  au Temple de Bayonne                  l’Assemblée Générale de notre Eglise.
Merci de noter dès maintenant cette date dans vos agendas. Nous rappelons que ceux qui sont inscrits sur la liste des membres de notre association cultuelle se sont engagés par leur signature d’assister ou de se faire représenter à ces assemblées.
En tant qu’église locale appartenant à l’Eglise Protestante Unie de France, le Conseil presbytéral est appelé régulièrement à vérifier l’adéquation de son projet de vie avec la réalité, les attentes ainsi que les possibilités,matérielles et humaines.
Un projet de vie est fait des priorités que nous nous fixons sous le regard de Dieu. Sans projet de vie,nous risquons de partir dans tous les sens et de répondre à côté des besoins, des soifs, et donc de notre mission.
Lors de notre Assemblée Générale le dimanche 12 mars, nous vous proposerons un premier temps pour que ce projet de vie soit bâti tout à la fois avec réalisme mais aussi avec enthousiasme au sens étymologique (dans la joie de Dieu)! Voici donc trois pistes que nous serons appelés à explorer:
1) Ce qui nous fait vivre

 Nous croyons en Jésus-Christ : il est venu pour servir et non pas pour être servi. Reconnaître Dieu en Jésus- Christ, c’est d’abord accepter de se laisser servir par lui. Il nous donne la liberté, la confiance, le courage pour
être comme pour agir. Ainsi, nous croyons à l’amour inconditionnel du Père qui nous est révélé par son fils Jésus-Christ et prend vie en chacun par l’action du Saint-Esprit.
Question : Comment aujourd’hui vivre pleinement et partager ce qui nous fait vivre ?
2) Ce qui nous unit
La communauté est le lieu où chacun apprend à vivre en Jésus-Christ. Grâce à la foi qu’Il nous offre, Il nous libère de notre désir d’exister par nous-mêmes ou en fonction des autres et de chercher ainsi l’assurance de notre valeur. Dieu donne à notre vie une dignité et une identité que nous n’avons plus à conquérir.
Question : Comment renforcer ces liens non seulement au sein de notre communauté, mais encore avec les autres dénominations ?
3) Ce que nous voulons
Nous souhaitons tout mettre en oeuvre afin que chacun-e puisse trouver sa place dans notre église, qui se veut une communauté ouverte.
Question : par quels moyens, quelles activités, quels temps particuliers voulons-nous répondre aux besoins des  personnes qui constituent notre communauté, et plus largement des personnes au-delà de notre église locale ?

 

Merci d ’accompagner dans la prière cette démarche et la préparation de l’Assemblée Générale. Il en dépend l’avenir de notre Eglise car c’est le conseil renouvelé qui prendra les décisions concernant les grandes orientations pour notre Eglise locale.

Message d’ Alain Pelissier

Message au synode régional  Mazamet, 18 nov 2016

Alain Pélissier, président du CR.
Savez-vous que nous avons beaucoup de chance ? Nous faisons partie d’une minorité de nos concitoyens. Nous avons une bonne étoile.
Est-ce l’étoile du berger ? Je ne sais pas. Peut-être.
1. Un message porteur de sens pour chacun de nous
C’est une étoile qui éclaire.
Et finalement, il n’y a pas besoin d’une myriade d’étoiles, une seule suffit.
Nous en avons chacun une, nous allons l’accrocher tout en haut du sapin de Noël.
Cette place lui est réservée. Elle est unique, mais elle seule est nécessaire.
C’est elle qui coiffe l’arbre. C’est par elle que le sapin respire l’harmonie, la cohérence, le sens.
Cette étoile-là, j’imagine que vous l’avez tous dans l’un de vos cartons.Vous savez où elle est.
Elle ne ressemble pas aux fanfreluches dont les sapins sont aujourd’hui  affublés. Pauvres sapins,en ce début de XXI siècle, ils portent de tout.Tellement de tout qu’ils sont méconnaissables.
Les décorations du sapin d’aujourd’hui sont à l’image de notre monde : elles vont dans tous les sens, elles représentent tout et son contraire. Elles sont tantôt commerciales, tantôt dans le vent.
Elles sont de plus en plus nombreuses. Les branches en sont remplies. Trop courbées pour être honnête.
Je crois qu’elles cachent un grand vide.. Un immense vide. Le monde va vite, trop vite. Alors l’homme moderne court, il ne sait pas après quoi, mais une chose est sûre, il court.
De notre côté, nous avons de la chance. Notre sapin sera sans doute moins rempli de fanfreluches,mais il dégagera de la cohérence, de la beauté, du bien.
C’est un dépouillement salutaire, un dépouillement joyeux, un dépouillement bienfaisant.
En fait, nous avons de la chance parce que nous accrochons tout en haut cette étoile.
Nous accrochons tout en haut, cette parole de Dieu qui nous a accrochés.
Que voyez-vous lorsque vous la regardez ?
Pour ma part, elle me tient vivant. Joyeusement vivant.

Lire la suite….

 

500 ans après la Réforme,

Jubilé de la Réforme 2017

jubile                                    luther-2
Protestants 2017 – Vivre la Fraternité

Une année pour fêter 500 ans de Réformes

Une année pour vivre la fraternité

La Fédération protestante de France propose le concept « protestants 2017 » : un rendez-vous d’une année entière, jalonné d’événements nationaux et régionaux, d’opérations de communication, de prises de parole publique, d’outils de soutien et de valorisation de l’action de ses membres en 2017.

Retrouvez toutes les informations sur    

Accueil

Devenez membre de l’Eglise

biblea

Samed 31 CULTE UNIQUE  à BIARRITZ à 17h avec baptême
Etes-vous inscrit sur la liste des membres de l’Eglise protestante unie de BAYONNE BIARRITZ ?

Pourquoi s’inscrire :
Pour avoir le droit de voter lors de l’assemblée générale annuelle qui prend les engagements concernant la vie de l’Eglise :
- Election des membres du conseil presbytéral tous les quatre ans
- Valider les comptes de l’année précédente
- Voter le budget de l’année à venir
- Prendre des grandes décisions (travaux du temple, modification des statuts, emprunts…..)
Qui peut s’inscrire :
Conformément à la Constitution de l’Eglise Protestante Unie de France Titre 1 article 1 § 2 :
ceux qui reconnaissent que « Jésus Christ est le Seigneur »

Comment s’inscrire :
Remplir une demande d’inscription disponible dans le temple et la remettre au pasteur avant le 31 décembre 2016 ou l’envoyer aux temples de Bayonne ou Biarritz.nous

à ne remplir que si vous ne l’avez pas encore fait et que vous souhaitez prendre part aux votes lors de notre prochaine AG.

Vous pouvez également  télécharger   le formulaire et  nous le retourner  à  pasteur.paquereau@gmail.com  

>>>>>>>>>formulaire adhésion-2016-1 à télécharger>>>>>>>>devenir-membre

 

 

 l-argentpannier

Les Finances
Le trésorier, le Conseil presbytéral sont inquiets…Inquiets parce  ue malgré les efforts de beaucoup, les finances nécessaires pour annoncer évangile ne suivent pas.
Le Conseil est conscient de la crise qui touche les uns et les autres ; il en appelle toutefois à ceux qui n’ont pas encore pensé à donner, et qui sont pourtant heureux de trouver les services de l’église en cas de besoin ( baptêmes, mariages, enterrements) ; il en appelle à ceux qui, autrefois, ont donné ; et pour une raison ou l’autre ont cessé ; oui, il en appelle à chacun ; parce que l’église, ce n’est pas « juste » le Conseil presbytéral ; les finances, ce n’est pas « juste » le trésorier, qui donne énormément de son temps « libre » pour notre communauté.
L’église, c’est nous. L’église, c’est notre volonté de voir se poursuivre sa mission d’annonce de l’Evangile au travers de sa perception protestante, en payant les pasteurs, les étudiants en théologie, en entretenant les bâtiments  en offrant des Bibles, en payant l’essence et l’entretien de la voiture pastorale, etc.
Alors moi, en tant que pasteure, je vous l’avoue : je ne suis pas inquiète. Je prie « juste » pour que votre cœur et votre esprit soient touchés par cette Mission qui est nôtre : donner les moyens à notre église.

Que Dieu nous soit en aide ! 

Nathalie Paquereau

 

voici      2017-10-31 – rapport financier  et  listing   2017-10-31 – dons

 

 

.

 

InFo ressources Novembre

dieu-vous-parle

En 2014, vous avez apprécié le semainier et ses fameuses 40 questions ! Découvrez le calendrier d’animation pour l’année 2017 ! Plus qu’un calendrier, cet outil d’animation et de réflexion vous accompagnera au fil des mois pour célébrer les 500 ans de la Réforme autour de quatre grands thèmes : A quoi faut-il résister ? Lire la Bible, Être chrétien dans la société, Témoigner.

« Exilés : l’accueil d’abord Une nouvelle étape de mobilisation

EILES

Le Synode national réuni au mois de mai dernier à Nancy avait décidé « l’organisation d’une protestation / manifestation symbolique et publique » à propos de la situation des réfugiés.
La campagne « Exilés : l’accueil d’abord ! » fut la traduction concrète de cette décision.
Beaucoup d’Eglises locales s’y sont engagées, dès le mois de juillet. D’autres l’ont rejointe
après l’été, à l’occasion de cultes de rentrée ou de cultes de la cité par exemple. Un bon
nombre ont demandé si une proposition serait faite pour poursuivre.
Aujourd’hui, je voudrais vous inviter à examiner et accueillir favorablement la proposition
d’une nouvelle étape dans cette mobilisation, élaborée en commun à l’initiative de l’Action
des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT). L’idée directrice de cette nouvelle phase
est la suivante : au sein de collectifs constitués autour des groupes locaux de l’ACAT et avec
les paroisses, mener une action locale de prière, d’information et d’échange, et de plaidoyer auprès des élus locaux et des parlementaires, à propos de la situation des exilés.
Après s’être adressée à notre Eglise, l’ACAT noue en ce moment des contacts avec les Eglises catholique et orthodoxe, et avec divers mouvements concernés par ces préoccupations. De notre côté, nous partageons cette perspective avec la Fédération protestante de France, la Fédération de l’entraide protestante, l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine, La Cimade, etc.
Voici aussi un lien sur le site web de l’EPUdF qui prolonge ces informations.Lire la suite

 

Edito Réforme « La Moisson »

Accueillons les exilés

LIEN PROTESTANT ETE-2016   dog reading a newspaper

EILES

Les femmes, les enfants, les hommes qui fuient un pays ravagé par les guerres et leur cortège d’atrocités, sont contraints à l’exil car c’est pour eux l’unique voie vers la liberté, l’avenir, la vie. La France, comme beaucoup d’autres pays d’Europe, se cantonne à un accueil parcimonieux, étroit, qui n’est à la hauteur ni de ses principes, ni de la situation, ni de l’avenir. Pour accueillir les exilés, la République doit et peut faire mieux.

Chacun de nous reçoit avec effroi les informations tragiques relatives aux femmes, aux enfants, aux hommes qui fuient, si souvent au péril de leur vie, un Moyen-Orient dévasté – et d’autres régions encore. Le sentiment d’impuissance qui nous assaille alors n’empêche pas différentes formes de mobilisation, au sein de nos Eglises et par leurs diaconats, dans les Communautés, OEuvres et Mouvements, ou en partenariats avec d’autres associations.

Le Synode national réuni à Nancy a pris, le 8 mai dernier, la décision suivante :
« Un drame historique se déroule à nos portes : par milliers des gens meurent de refuser la guerre et l’oppression, de choisir la vie et la liberté. Ne les accueillir qu’avec parcimonie est indigne de notre héritage spirituel et est insupportable pour nos consciences. (…) Le Synode national de l’Église protestante unie de France (…) décide de l’organisation d’une protestation / manifestation symbolique et publique, et charge le Conseil national d’en déterminer les modalités pratiques ». (79 pour, 1 contre)

Le Conseil national propose donc aux paroisses de l’EPUdF de se mobiliser pour sommer les pouvoirs publics à accueillir les réfugiés. La Fédération protestante de France, la Fédération de l’entraide protestante, La Cimade, l’hebdomadaire Réforme ou encore Regardsprotestants ont d’ores et déjà décidé d’être partenaires de cette mobilisation. Des contacts sont en cours, en particulier du côté de mouvements de jeunesse protestants et au-delà, de partenaires oecuméniques et interreligieux.