Archives de catégorie : Actualités

Week End Paroissial

2020 we

Petit rappel concernant le détail  du Week end  paroissial qui se déroulera les 7 et 8 novembre. à Saint Etienne de Baigorry

                   Pensez à vous inscrire rapidement il reste encore quelques places

Le règlement est à  faire à notre trésorière.

Marie Claude   LARRIGAUDIÈRE

36 allée des Camélias

 64600 Anglet                  06 83 29 44 49

Fête des Récoltes le dimanche 11 octobre

Dimanche 11  à 10h30 : Culte des Récoltes à Bayonne
fetes-des-recoltesPourquoi une Fête des Récoltes ?
Dans bien des églises locales, un « culte des récoltes » est organisé chaque année à
l’automne. Elle tire son origine dans le contexte cananéen, et ce avant l’arrivée du Judaïsme.
Comme les autres fêtes, elle a été reprise et modifiée pour qu’elle ne soit plus une fête païenne mais une fête en l’honneur de l’Eternel.
Il existait alors trois fêtes de récoltes : a) la fête des Mazzot, le pain non levé, célébré lors de la récolte de l’orge ; b) la fête des moissons du blé, Chavuot, célébrée sept semaines après Mazzot, aussi appelée fête des semaines ; et c) la fête des tabernacles, Sukkot, fête des récoltes des fruits et du vin. Celleci est devenue progressivement « la » fête des récoltes par excellence.
Israël va donner une nouvelle signification à ces trois fêtes. Mazzot, va commémorer la sortie d’Égypte, Chavuot, la révélation de la loi sur le mont Sinaï et Sukkot, le séjour au désert du peuple hébreu.Le christianisme reprend à son tour cette tradition en l’adaptant puisque Mazzot devient la fête de Pâques etla résurrection du Christ, Chavuot devient la fête de la pentecôte. Avec le temps, le christianisme a pris de la distance avec la création au point de laisser complètement tomber la dernière fête, celle de Sukkot.
Or celle-ci rappelle justement au peuple hébreu que c’est Dieu qui l’a fait sortir d’Égypte et que donc, à traversla précarité d’une simple tente, chacun peut se rappeler que sa vie ne dépend que de Dieu seul. Alors aujourd’hui, dans notre société moderne et technicienne, remettre à l’honneur la fête des récoltes, ce n’est pas retomber dans le paganisme et l’idolâtrie. C’est au contraire chercher à réconcilier l’homme avec Dieu en lui montrant que sa vie ne dépend que de Dieu. Il s’agit de retrouver dans les bienfaits que nous obtenons de la nature l’activité créatrice et bien vivante de Dieu et de l’en remercier.Ainsi êtes-vous invités à apporter des fruits, légumes, graines de toutes sortes dont nous garnirons la table de la cène pour le culte. Enfin, chacun sera invité à choisir ce qu’il souhaite emporter, et pourra faire un don libre,signe que nous attendons de Dieu les fruits dont nous avons besoin pour vivre de sa terre et que Dieu attend notre engagement pour que Sa Parole porte du fruit.

Merci de porter fruits, légumes de saison ou riz .

D.

Echos du Conseil presbytéral

Echos du Conseil presbytéral

Notre Conseil presbytéral s’est réuni via téléconférence le 25 mars dernier et, après avoir pris des nouvelles des uns et des autres, a abordé les thématiques suivantes :

  • En cette période particulière, la fréquence d’envoi du Lien sera bimensuelle afin de pouvoir garder un lien entre nous. Si vous le souhaitez vous pouvez nous faire parvenir des textes qui vous ont plu, des prières et bien sûr nous faire part de vos nouvelles ;
  • Nous continuerons à maintenir les séances de catéchisme via des appels en visio. Pour le catéchisme la séance se fera par Skype. Pour l’éveil et l’école bibliques, nous utiliserons Zoom. Des précisions seront envoyées ultérieurement aux parents ;
  • En raison de la propagation de l’épidémie, nous estimons raisonnable d’annuler notre fête de paroisse prévue le 17 mai prochain et de la reporter vers mi voire fin juin.

Notre Conseil presbytéral s’est réuni le 05 février 2020 et, après une méditation de Pierre Knosp, a abordé les thématiques suivantes :

  • La fréquentation aux cultes se maintient et nous sommes ravis de la Semaine de l’Unité qui s’est déroulée de manière très fraternelle ;
  • Nous avons voté une contribution financière de notre paroisse en solidarité avec les paroisses des Landes et de Saint-Etienne qui connaissent toutes deux des difficultés liées à de gros travaux immobiliers ;
  • Nous avons arrêté la date pour notre fête du printemps qui aura lieu le 17 mai (à noter dans vos agendas dès maintenant !) ;
  • Nous avons fait le point sur la recherche de notre nouveau pasteur : nous n’avons pas beaucoup de retour après nos diverses demandes. La piste d’un proposant est envisagée ;
  • Nous avons également beaucoup parlé de notre assemblée générale qui se tiendra le 15 mars prochain et pour laquelle nous vous attendons nombreux car il s’agit aussi d’une année électorale pour notre paroisse. En effet, notre Conseil se renouvelle. 

finances

Voici le rapport financier à fin octobre 2019,

En résumé  il faut récolter en gros 24 000 euros d’ici fin décembre si on
veut avoir un bilan 2019 à l’équilibre (en prenant en compte la contribution
des baptistes).
À fin octobre le total des dons et collectes est égal à 90 % du total
récolté à fin octobre 2018.
Le budget 2019 pour les dons et collectes (comprend les recettes des deux
fêtes de paroisse) est égal au bilan 2018 pour le même poste.
IL faudrait au moins arriver à maintenir ce poste d’une année sur l’autre.

Cultes du mois d’octobre

 

CULTES DU MOIS D’OCTOBRE

BIARRITZ                                     BAYONNE
6  /10              9H30                         11h

13/10              9h30                          11h
20/10  Culte unique des récoltes 10h30 à Biarritz.
Merci de porter fruits, légumes de saison ou riz .

26/10     (samedi)
Culte unique de la Réformation
présidé par le pasteur F. Benoit à 18H à Bayonne

                                      

                     

  

 

    

Devenez membre de l’Eglise

Etes-vous inscrit sur la liste des membres de l’Eglise protestante unie de BAYONNE BIARRITZ ?

Pourquoi s’inscrire :
Pour avoir le droit de voter lors de l’assemblée générale annuelle qui prend les engagements concernant la vie de l’Eglise :
- Election des membres du conseil presbytéral tous les quatre ans
- Valider les comptes de l’année précédente
- Voter le budget de l’année à venir
- Prendre des grandes décisions (travaux du temple, modification des statuts, emprunts…..)
Qui peut s’inscrire :
Conformément à la Constitution de l’Eglise Protestante Unie de France Titre 1 article 1 § 2 :
ceux qui reconnaissent que « Jésus Christ est le Seigneur »

Comment s’inscrire :
Remplir une demande d’inscription disponible dans le temple et la remettre au pasteur avant le 31 décembre 2016 ou l’envoyer aux temples de Bayonne ou Biarritz.nous

à ne remplir que si vous ne l’avez pas encore fait et que vous souhaitez prendre part aux votes lors de notre prochaine AG.

Vous pouvez également  télécharger   le formulaire et  nous le retourner  à  contact@epudf-cotebasque.fr

>>>>>>>>>formulaire adhésion-2016-1 à télécharger>>>>>>>>devenir-membre

Eglise Verte

« Cep de vigne » deviendra « Figuier » puis « Cèdre »…

Connaissez-vous ce logo ? Il a commencé à fleurir à plusieurs endroits de la paroisse et n’a pas fini son « invasion ». Il s’agit du logo du label « Eglise Verte », démarche déjà présentée dans le Sarra Info de Novembre-Décembre et dans laquelle la petite équipe de volontaires a avancé. Notre communauté est en effet maintenant officiellement membre de ce réseau national qui encourage les paroisses chrétiennes dans leur démarche de respect et de sauvegarde de la Création.

Cela commence par un éco-diagnostic qui fait le bilan de nos pratiques, actions, événements, locaux… sous l’angle de l’écologie. Par exemple, parmi les 84 sujets évalués : La célébration de certains dimanches est particulièrement dédiée au respect de la création (le temps pour la création, fête des récoltes, etc…) ? La récupération de l’eau de pluie (par exemple pour les WC ou l’arrosage) ? La gestion du terrain de manière à développer la biodiversité (ex : gestion différenciée des plantations, nichoirs et nourritures pour oiseaux, hôtel à insectes, ruches…) ? La notation de chaque item aboutit à un score final. Ce n’est pas une fin en soi, mais il donne une idée de la progression de la paroisse au fil du temps car le diagnostic est répété chaque année. Aujourd’hui nous sommes déjà au niveau 2 sur 4 (« cep de vigne », avec l’espoir de devenir « figuier » puis « cèdre du Liban »…). Le réseau Eglise Verte nous accompagne et nous aide en permettant d’échanger les bonnes idées et de partager des retours d’expérience. Cette démarche, si elle est animée par une équipe, est l’affaire de tous les membres de la paroisse car elle touche toutes nos activités. Loin de vouloir être moralisatrice ou culpabilisatrice, notre volonté est de donner une place à la préservation de la Création dans notre vie spirituelle, qui se traduise aussi dans la vie quotidienne. En effet, nos choix de chrétiens concernent aussi cet engagement écologique, et comme dans les autres domaines (bienveillance, respect des droits, accueil…) chaque action, petite ou grande, compte. Beaucoup d’entre nous font (ou essaient de faire) cette démarche à titre personnel. L’intérêt de la vivre en paroisse est de partager ensemble et découvrir les sujets portés par les autres … et aussi de bien réfléchir pour les adapter à la vie en collectivité ! Quelques actions se mettent en place : les arceaux vélos, le compost et les petites affiches de tri des déchets, qui ont déjà suscité des échanges avec d’autres paroisses locales ; et bien d’autres vont suivre. Comme d’habitude toutes les idées et les bonnes volontés nous intéressent, alors n’hésitez pas à participer.
Pour l’équipe « Eglise Verte »
Nicolas Montoya

Pourquoi le label Église verte ?

  • Parce que nous croyons que Dieu se révèle par son œuvre, et qu’il l’a confiée aux hommes qui doivent la cultiver et la garder,​
  • Parce que la vie sur terre est une bénédiction et montre l’amour de Dieu, et qu’agir pour la préserver est une façon d’aimer son prochain et d’agir pour la justice, 
  • Parce que la crise écologique nous engage à entendre le cri de la terre qui “gémit en travail d’enfantement” (Rm 8,22) et à choisir, dans l’espérance, des modes de vie qui préparent l’émergence d’une création nouvelle maintenant et au-delà, 
  • Parce que le peuple de Dieu peut prier et agir pour apporter cet espoir au monde,
  • Parce que nous avons conscience que c’est en nous convertissant ensemble que nous arriverons à bâtir ce monde plus juste et écologique nécessaire à la survie de l’humanité,​

Extrait du site https://www.egliseverte.org/