Archives pour la catégorie Aumoneries

Profession Pasteur(e)

 

Pasteur Alain Houziaux
< Pasteur Alain Houziaux

Avec le sacerdoce universel, la Réforme a révolutionné la fonction des prêtres, devenus des pasteurs. Aujourd’hui, le ministère recouvre des réalités très différentes selon les Églises concernées.

En 1520, quand Martin Luther écrit son « Appel à la noblesse chrétienne de la nation allemande », il révolutionne la compréhension de la fonction de prêtre. « Pour Luther, la différence entre l’état ecclésiastique et l’état laïc est une pure invention de l’Église, explique l’historienne Marianne Carbonnier-Burkard. Quand l’épître de Pierre parle du “sacerdoce royal”, elle s’adresse à tous les baptisés. En cela, tous les chrétiens appartiennent à l’état ecclésiastique. » C’est la naissance du « sacerdoce universel » : il n’y a pas, pour les protestants, de sacrement de l’ordre qui mettrait à part des autres croyants les prêtres ordonnés.

Le ministère de la Parole

Ces derniers sont des laïcs comme les autres, dont la tâche spécifique au sein de la société est d’annoncer l’Évangile, comme d’autres sont boulangers ou bûcherons. Ainsi, ils peuvent se marier et avoir des enfants. Luther les appelle indifféremment « prêtres » ou « pasteurs », dans le sens de « bergers ». Guillaume Farel, premier Réformateur francophone, désigne des « prédicants » ou des « ministres », c’est-à-dire des serviteurs. « Leur tâche nouvelle, poursuit Marianne Carbonnier-Burkard, est l’annonce de la Parole, pas le sacrifice de la messe. » Assez vite, le vocable de « prêtre » est abandonné, trop proche du « sacrificateur » de l’Ancien Testament. Par contre, les études de théologie prennent toute leur importance : le pasteur est un laïc comme les autres, mais un laïc formé à ce qui devient un « métier ».Lire la suite

Réactions des Eglises à la suite de l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo

En réponse à l’appel du Président de la République, je veux encourager les
membres des Eglises, œuvres et mouvements de la FPF à se joindre à la marche républicaine qui aura lieu dimanche 11 janvier à Paris, mais aussi à toutes les initiatives identiques prévues partout en France. notamment à Bayonne le 10 janvier à 14H
L’élan de fraternité qui nous anime et la volonté de réaffirmer de façon solennelle notre attachement aux valeurs qui fondent la République doivent nous mobiliser.
La liberté de conscience, au principe même de la foi protestante et vécue au nom de Jésus-Christ, est imprenable. 

Merci de manifester sans signe ostentatoire ni bannière.   

François Clavairoly
Président de la Fédération protestante de France 

 dog reading a newspaper

 

 

 

Déclaration lue à 12h devant les journalistes rassemblés à la Mosquée de Paris à l’issue de la réunion périodique de la CRCF.

Paris le 8 janvier 2015

Nous venons d’observer ensemble la minute de silence décrétée par le président de la République.

Au lendemain de l’horrible attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo qui a fait 12 victimes et 11 blessés, nous voulons exprimer ici notre plus vive émotion et surtout notre affection et notre solidarité pour les victimes, leurs familles, leurs proches, leurs amis.

Nous les responsables de culte en France réunis aujourd’hui nous voulons en appeler à la fraternité. Nous en appelons à la conscience et à l’engagement de tous les citoyens de ce pays. Nous appelons chacun à s’associer dans cet esprit de fraternité au rassemblement organisé ce dimanche et au deuil national décrété par le président de la République mais aussi, nous demandons à nos fidèles, d’observer un temps de jeûne, chacun selon sa tradition.

Nous sommes unanimes dans la défense des valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité, et en particulier, la défense de la liberté d’expression. Nous nous engageons à poursuivre cet élan de partage, de dialogue et de fraternité.

Participaient à la réunion d’aujourd’hui : Mgr Georges PONTIER et Mgr Pascal DELANNOY (Conférence des Evêques de France) – Le pasteur François CLAVAIROLY et le pasteur Laurent SCHLUMBERGER (Fédération Protestante de France) – Le Métropolite Emmanuel et le Métropolite Joseph, ainsi que Carol SABA (Assemblée des Évêques Orthodoxes de France) – Monsieur le Grand Rabbin de France Haïm KORSIA et M. Joël MERGUI, président du Consistoire (Consistoire israélite de France) – Le recteur Dalil BOUBAKER et M Anouar KBIBECH (Conseil français du culte musulman) – Mme Marie Stella BOUSSEMART et M. Olivier WANG-GENH (Union bouddhiste de France)